Données de construction
St Laurent de la Salanque

Voir la Galerie de photos

Problématique de Saint-Laurent de la Salanque

Ce projet a été entièrement réalisé par P.E.E.C. son gérant Laurent Zaragoza assurant une Prestation Globale

C'est un projet de deux maisons accolées avec des fondations séparés le tout sur le même terrain

À partir d'une parcelle de lotissement, il y a eu une création de deux lots. Comme on n'avais pas le droit de diviser le terrain j'ai opté pour un permis "valant division" qui permettait de diviser le bâti uniquement. Cela permet à l'intérieur d'un lot de créer deux maisons séparés avec fondations distinctes  et murs porteurs distincts.

C'est vraiment deux maisons indépendantes.

Problématique essentielle

Sur une surface relativement petite, arriver à optimiser les espaces pour construire deux maisons individuelles de surface intéressante tout en laissant un petit bout de terrain à chacune pour avoir un jardin. Il fallait privilégier l'intérieur, le côté habitable, mais aussi l’extérieur.

Pour des raisons budgétaire, certains postes on été réalisés simultanément. C'est plus économe de couler les deux fondations en même temps que d'en couler une et puis de faire revenir la toupie pour couler la deuxième.

Le gros œuvre des 2 maisons a été fait simultanément. Les finitions intérieures on été faite maison par maison.

Matériaux

La construction est effectuée avec de la brique rectifiée, pose collée à joint mince. Pour les ouvertures nous avons opté pour des "blocs fenêtre". Les fenêtres sont déjà montés dans des blocs de béton et ce sont les bloc béton que l'on insère directement dans la maçonnerie. C’est un produit de bonne qualité.

Pourquoi employer de la brique rouge rectifiée en pause collée ?

Aujourd'hui, c'est le meilleur rapport qualité-prix que j'ai trouvé. Ce matériau a des performances de très haute qualité avec des Résistance thermiques très intéressante pour avoir une maison bien isolée.

Comparaison avec un parpaing traditionnel

Le parpaing traditionnel aura un R (indice de résistance thermique d’un matériau ) de 0,15 à 0,20 contre 0,7 à 0,8 pour la brique rectifiée, donc concrètement, il faudrait mettre 4 ou 5 blocs traditionnelles pour avoir les mêmes performances qu'un bloc de brique rouge donc j'ai choisi ce matériau pour ses qualités d’isolation.

le deuxième avantage qui m'a guidé dans ce choix c'est l'absence de pont thermique.

La pause traditionnelle avec des parpaings posées sur des lignes mortiers qui font peu près 2 cm et à chaque ligne mortier il y a un pont thermique. Avec les briques rouge rectifiées, les joints sont minces de 1 à 2mm, il n'y a pas de pont thermique.

Autre avantage du choix de ce matériau la brique rouge rectifiée, les briques ont une inertie thermique un peu plus importante que le bloc (parpaing) ce qui est particulièrement intéressant dans nos régions surtout en été. Un mur avec une inertie importante ralentira la progression de chaleur de l’extérieur vers l'intérieur et gardera la maison beaucoup plus fraîche.

La pose de ces briques rouges

La mise en œuvre est très importante surtout pour la première ligne.

Le premier rang de briques est posé au laser pour assurer d'avoir une planéité parfaite puisse que toute la suite dépend de ce premier rang dû au joint mince de 1 mm on ne peut pas compenser avec une épaisseur de joint pour attraper un défaut donc un défaut de planéité sur le premier rang serait catastrophique sur la suite.

Les matériaux utilisés à l'intérieur ont également été choisi pour leur très bonne isolation leurs bonne résistivité

... Lire le dossier ISOLATION

Aménagements intérieur

Une attention particulière à été apportée aux salles de bain avec une ambiance moderne. Très actuel, l'emploi de carreaux de verre intégré dans les cloisons de douche apporte de la luminosité.

Béton cellulaire avec des carreaux de verre intégré, ainsi la lumière pénètre la paroi de douche

L'emploi dans les pièces humides de Siporex (blocs de béton cellulaire) est tout à fait adapté. C'est un produit qui ne qui ne prend pas l'humidité et coté douche il est doublé d'un parement en faïence, donc aucun problème au niveau de l'humidité. Les meubles salle de bain ont été réalisés sur mesure. L'utilisation du bois de bambou est utilisé pour confectionner les plans de travail et les meubles, le receveur de douche à carreler a été décoré avec des petits galets sur une trame fibre de verre à coller (pause traditionnelle).

Ce projet a été entièrement réalisé par P.E.E.C.
Son gérant Laurent Zaragoza assurant une Prestation Globale